Mastication : Les bienfaits pour votre organisme

4617 Views

La Mastication, si utile pour le corps ! 

La mastication permet de broyer les aliments, et a plusieurs fonctions : 

  • Une fonction mécanique : Faire parvenir dans l’estomac de petits morceaux d'aliments et ainsi faciliter la digestion.
  • Une fonction plaisir : Permettre de mieux sentir les saveurs et les goûts.
  • Une fonction chimique :  imprégner les aliments de salive, ce qui entamer le processus de digestion des glucides.
  • Une fonction physiologique : Stimuler les capteurs sensoriels afin que l'organisme se prépare à la digestion.
  • Une fonction squelettique et musculaire : faire travailler les muscles de la mâchoire, et entretenir la dentition.

Elle a des effets quantifiables sur la quantité de calories assimilé par l'organisme, mais aussi sur l'indice glycémique des aliments.

Plus on mastique, moins on mange !

Une étude 2014 a mis en avant ce phénomène. 

Les participants ont été conviés à 3 séances de test, pour manger de la pizza au déjeuner, jusqu'à ce qu'iles se sentent rassasiés, en mâchant différemment à chaque séance :

  • 1ère séance en mangeant à leur rythme habituel
  • 2ème séance en augmentant de 50% le nombre de mastication
  • 3ème séance, en doublant le nombre de mastication.

Les résultats sont éloquents : 

  • Lors de la 2ème séance, la quantité de nourriture ingérée à diminué de 9,5%
  • Lors de la 3ème séance, la quantité de nourriture ingérée à diminué de 14,8%

Une seconde étude Hollandaise a comparé nourriture molle et dure.

Les résultats ont là aussi été très probants. La prise alimentaire a augmenté de 29,2% entre une nourriture "molle" et la même nourriture "dure". (à mâcher)

Mastication, indice glycémique & diabète

Encore plus étonnant. La mastication joue un rôle sur l'indice glycémique des aliments. 

L'indice glycémique du riz (dans une étude de 2015 à Singapour) passe de 81 quand il n'est pas mastiqué, à 68 lorsqu'il est mastiqué avant ingestion.

Ces résultats permettent de mieux comprendre l'action de la mastication sur le diabète.

Une étude Japonaise de 2013 a mis en évidence la corrélation entre mastication et diabète de type II

Cette étude portant sur 6900 personnes adultes entre 40 et 74 ans a mesuré 2 choses :

  • La performance masticatoire des sujets
  • La prévalence du diabète de type II

Chez la population à mastication faible, la prévalence du diabète était de 9,90%

Chez la population à mastication forte, la prévalence du diabète était de 5,20% 

La fourchette Slow Control est votre meilleur allié pour améliorer votre mastication.

L'efficacité de la fourchette Slow Control a été confirmé par 2 études :

L'étude de l'INRAE Clermont-Ferrand : Les résultats démontrent que l'utilisation de la fourchette Slow Control permet d'obtenir des bols constitués de plus petites particules avant ingestion.

L'etude NWO 2018 : Elle met en avant une efficacité de la fourchette Slow Control sur la perte de poids.

Blog navigation

Latest posts