Mastication : Les bienfaits pour votre organisme

2597 Vues

La Mastication, si utile pour le corps ! 

La mastication permet de broyer les aliments, et a plusieurs fonctions : 

  • Une fonction mécanique : Faire parvenir dans l’estomac de petits morceaux d'aliments et ainsi faciliter la digestion.
  • Une fonction plaisir : Permettre de mieux sentir les saveurs et les goûts.
  • Une fonction chimique :  imprégner les aliments de salive, ce qui entamer le processus de digestion des glucides.
  • Une fonction physiologique : Stimuler les capteurs sensoriels afin que l'organisme se prépare à la digestion.
  • Une fonction squelettique et musculaire : faire travailler les muscles de la mâchoire, et entretenir la dentition.

Elle a des effets quantifiables sur la quantité de calories assimilé par l'organisme, mais aussi sur l'indice glycémique des aliments.

Plus on mastique, moins on mange !

Une étude 2014 a mis en avant ce phénomène. 

Les participants ont été conviés à 3 séances de test, pour manger de la pizza au déjeuner, jusqu'à ce qu'iles se sentent rassasiés, en mâchant différemment à chaque séance :

  • 1ère séance en mangeant à leur rythme habituel
  • 2ème séance en augmentant de 50% le nombre de mastication
  • 3ème séance, en doublant le nombre de mastication.

Les résultats sont éloquents : 

  • Lors de la 2ème séance, la quantité de nourriture ingérée à diminué de 9,5%
  • Lors de la 3ème séance, la quantité de nourriture ingérée à diminué de 14,8%

Une seconde étude Hollandaise a comparé nourriture molle et dure.

Les résultats ont là aussi été très probants. La prise alimentaire a augmenté de 29,2% entre une nourriture "molle" et la même nourriture "dure". (à mâcher)

Mastication, indice glycémique & diabète

Encore plus étonnant. La mastication joue un rôle sur l'indice glycémique des aliments. 

L'indice glycémique du riz (dans une étude de 2015 à Singapour) passe de 81 quand il n'est pas mastiqué, à 68 lorsqu'il est mastiqué avant ingestion.

Ces résultats permettent de mieux comprendre l'action de la mastication sur le diabète.

Une étude Japonaise de 2013 a mis en évidence la corrélation entre mastication et diabète de type II

Cette étude portant sur 6900 personnes adultes entre 40 et 74 ans a mesuré 2 choses :

  • La performance masticatoire des sujets
  • La prévalence du diabète de type II

Chez la population à mastication faible, la prévalence du diabète était de 9,90%

Chez la population à mastication forte, la prévalence du diabète était de 5,20% 

La fourchette Slow Control est votre meilleure alliée pour améliorer votre mastication.

L'efficacité de la fourchette Slow Control a été confirmée par 2 études :

L'étude de l'INRAE Clermont-Ferrand : Les résultats démontrent que l'utilisation de la fourchette Slow Control permet d'obtenir des bols constitués de plus petites particules avant ingestion.

L'etude NWO 2018 : Elle met en avant une efficacité de la fourchette Slow Control sur la perte de poids.

Nous ne sommes pas des médecins, et tous ces conseils nutritionnels sont donnés à titre indicatif. En cas de questions ou de problèmes, consultez votre médecin. Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d'une alimentation variée, équilibrée, d'un mode de vie sain et tenus hors de portée des enfants. Les personnes sous contrôle médical, les femmes enceintes ou allaitant doivent demander conseil à leur médecin avant de prendre un complément alimentaire. Il est conseillé de respecter la dose journalière indiquée. Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière. http://www.mangerbouger.fr/

Blog navigation

Derniers articles