La chirurgie bariatrique. Les principaux types d’interventions

7770 Views

Qu’est-ce que la chirurgie bariatrique

La chirurgie bariatrique, ou chirurgie de l’obésité, consiste à restreindre chirurgicalement la quantité ou l’absorption des aliments des patients obèses, diminuant, par ce fait, l’apport calorique journalier.

Indications

Il s’agit d’une technique lourde, qui est utilisée en cas d’obésité massive (IMC supérieur à 40kg/m², ou à 35kg/m2 avec comorbidités associées), et après échec d’un suivi médical documenté d’au moins 1 an pour amaigrissement.

La chirurgie Bariatrique peut être classées en deux types principaux d’interventions:

La Chirurgie restrictive.

Cette technique vise à limiter la quantité de nourriture ingérable en réduisant la capacité de l’estomac du patient. Son seul objectif est d’aider le patient à manger moins et à se sentir rassasié plus vite, provoquant ainsi l’amaigrissement. Il existe 2 types d’interventions:

l’anneau gastrique: cette procédure se veut la moins lourde possible d’un point de vu chirurgicale.

Elle implique de placer un anneau ajustable de silicone permanent autour de la partie supérieure de l’estomac. Cet anneau rend l’ouverture, par laquelle les aliments voyagent, plus étroite.

La sleeve gastrectomie: L’estomac du patient est divisé en deux parties. La partie gauche de l’estomac (le manchon gastrique) est conservé, alors que toute la partie droite (grosse tubérosité) est retirée.

L’intérêt récent porté à cette opération réside dans le fait que l’ablation d’une majeure partie de l’estomac, outre son caractère restrictif, élimine une quantité de cellules gastriques (dites « cellules pariétales ») qui sécrètent une hormone: la ghréline. Celle-ci stimule l’appétit en agissant au niveau du système nerveux central. 

La Chirurgie mixte, restricitive et malapsorbtive.

Le By-pass gastrique: c’est un acte chirurgical visant à réduire la quantité des aliments pouvant entrer dans l’estomac en agrafant une petite poche gastrique. Sur cette poche, le chirurgien suture une portion de l’intestin grêle de manière à le contourner d’environ 1 mètre (ce mètre d’intestin ne reçoit plus d’aliments) afin de limiter l’absorbtion des graisses et des sucres. Le by-pass gastrique réduit la taille de l’estomac de plus de 90%.

Cette intervention limite également l’absorption par l’organisme des vitamines et des oligo-éléments.

Avant toute intervention chirurgicale, Il est recommandé de vérifier l’existence d’éventuelles carences alimentaires de façon à ce que celles-ci puissent être suivies et traités avant et après l’intervention.

Il est également recommandé de faire un dépistage pour une éventuelle infection par helicobacter pylori. Si cette bactérie est présente dans l’estomac, elle pourra être éradiquée avant l’opération bariatrique.

Résultats

La perte de poids lors d’une intervention de chirurgie bariatrique est à peu près constante et peut atteindre parfois 40% du poids initial du patient. Cette réduction pondérale s’accompagne dans la plupart des cas d’une amélioration de l’hypertension artérielle, du bilan lipidique et la guérison d’un diabète préexistant dans plus des trois-quarts des cas.

Efficacité des techniques

L’analyse des données disponibles indique que les différentes techniques de chirurgie bariatrique sont efficaces. Les techniques par laparoscopie offrent de nombreux avantages, comme une réduction de la durée d’hospitalisation.

Importance des compléments alimentaires dans le suivi chirurgical.

Les patients qui subissent une importante perte de poids doivent être suivis par une équipe multidisciplinaire qui, en plus de l’équipe chirurgicale (notamment attentive aux complications chirurgicales précoces et tardives), inclut des nutritionnistes, des psychologues et des médecins spécialistes, qui devront entre autres prévenir et dépister les carences vitaminiques et nutritionnelles.

Extrait du livret de la Haute Autorité de Santé à l’attention des médecins traitants – Juillet 2009

« Le suivi des patients opérés doit être assuré toute la vie…évaluer la perte de poids et sa cinétique…prévenir et dépister les carences vitaminiques et nutritionnelles, dont certaines peuvent conduire à des atteintes neurologiques graves. Après chirurgie malabsorbtive, la supplémentation est systématique. »

Nous ne sommes pas des médecins, et tous ces conseils nutritionnels sont donnés à titre indicatif. En cas de questions ou de problèmes, consultez votre médecin.

Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d’une alimentation variée, équilibrée, d’un mode de vie sain et tenus hors de portée des enfants. Les personnes sous contrôle médical, les femmes enceintes ou allaitant doivent demander conseil à leur médecin avant de prendre un complément alimentaire. Il est conseillé de respecter la dose journalière indiquée.

Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière.

http://www.mangerbouger.fr/

Blog navigation

Latest posts