Obésité et sexualité : apprendre à surmonter les difficultés

5870 Views

Obésité et sexualité.

Concernant la sexualité, les problèmes rencontrés concernent surtout les gens ayant un IMC supérieur à 35, et des patients s’orientant vers une chirurgie bariatrique, avec un bypass ou une Sleeve gastrectomie.

Des soucis psychologique et comportementaux.

Barrières physiques, regard des autres, les moqueries, créés, outre les troubles du désir et de l’excitation, une diminution voir une perte totale de l’estime de soi qui entraîne une perte de désir sexuel et l’évitement des rapports sexuels.

« C’est notamment vrai chez les femmes dans une société où, pour séduire, il faut être mince. Pour ressentir du désir, ces dernières ont avant tout besoin de se sentir désirables. Pour les hommes, c’est moins un problème d’image. Ce qui importe, c’est leur attribut sexuel et leur capacité érectile », explique la sexologue.

certaines obèses peuvent même parfois ressentir de la honte, ce qui leur interdit l’amour, car il leur est impossible de se retrouver nue face à un partenaire.

Une récente enquête sur les comportements sexuels des Français (2010), montre que les femmes souffrant d’obésité, et ce à tout âge, ont 30 % de chances en moins que les autres d’avoir un partenaire sexuel. Elles sont également deux fois moins que celles dont le statut pondéral est « normal » à citer la sexualité comme étant une partie essentielle de leur vie.

« Elles se mettent moins en situation de rencontres et n’adoptent que peu, voire pas, de conduites de séduction. Elles ne s’investissent pas dans leur corps, mais là où elles se sentent bien et où elles vont pouvoir rencontrer un certain succès », constate le médecin.

Ces femmes vont ainsi se diriger vers d’autres centres d’intérêt dans des domaines caritatifs, artistiques… toujours très loin des préoccupations sexuelles.

Côté hommes, même si l’image est moins prépondérante que chez la femme, eux aussi ont plus de mal à déclarer plus d’une partenaire sexuelle au cours de la même période d’un an. « C’est le cas pour ces obèses qui présentent un syndrome métabolique. Ils n’aiment pas ce sexe caché par leur ventre qui, de fait, peut les amener à se sentir moins virils. Sans oublier que cette obésité au niveau abdominal induit souvent un risque accru de maladies cardio-vasculaires ou métaboliques, causes potentielles de dysfonctions érectiles. »

Des rencontres par internet

Dans ces situations, un grand nombre privilégie l’anonymat via des sites de rencontre. Selon la même étude, les femmes obèses sont trois fois plus nombreuses à rencontrer leur partenaire sur Internet.

« Sur certains sites, on peut, raconter n’importe quoi et s’inventer un profil idéal. Mais attention, car au moment du rendez-vous, c’est une catastrophe. Alors que si, dès le départ, les dires sont conformes à la réalité, chacun peut mettre en place des outils de séduction autres que physiques.

Ils vont ainsi longuement se parler et apprendre à se connaître. Et quand ils se rencontrent, c’est en toute connaissance de cause avec, en prime, une certaine forme de complicité. »

A ce propos, les femmes semblent moins dérangées par les rondeurs extrêmes d’un homme. Pour 67 % d’entre elles, leur partenaire est également obèse, contre 39 % chez les hommes. « Elles recherchent quelqu’un de rassurant, alors que les hommes choisissent plutôt une personne qui va d’abord les mettre en valeur. »

S’accepter, surmonter, oui mais…

Reste que quand deux personnes obèses « s’assemblent », cela peut parfois handicaper les mouvements et les sensations.

La surcharge pondérale fait que les organes génitaux sont plus difficiles d’accès, ce qui rend la pénétration plus difficile. Il arrive alors que la relation sexuelle se limite aux caresses, aux rapports bucco-génitaux ou à la masturbation.  » C’est gênant au niveau de l’agilité physique et de la fluidité des mouvements, surtout dans les cas extrêmes » insiste la sexologue.

Mais des solutions existent toujours, et l’on peut trouver des positions dans lesquelles chacun est à l’aise. Cela dépend aussi et surtout de la complicité dans le couple.

Et quand on s’aime, tout est possible.

De plus, lorsque les femmes assument leur corps, vivent une relation amoureuse et ont une activité intime, leur satisfaction sexuelle est semblable à celles des autres. Car l’obésité n’empêche en rien la sensualité. « Elles sont même quelquefois plus voluptueuses, car elles se sentent désirées et savent érotiser leur corps », conclut le Dr Bonierbale.

source : Version Fémina  : 

http://www.femina.fr/Sexo/Sexualite/Obesite-et-sexualite-comment-surmonter-les-difficultes-853640  – article consulté le 21/06/2016

Nous ne sommes pas des médecins, et tous ces conseils nutritionnels sont donnés à titre indicatif. En cas de questions ou de problèmes, consultez votre médecin.

Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d’une alimentation variée, équilibrée, d’un mode de vie sain et tenus hors de portée des enfants. Les personnes sous contrôle médical, les femmes enceintes ou allaitant doivent demander conseil à leur médecin avant de prendre un complément alimentaire. Il est conseillé de respecter la dose journalière indiquée.

Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière.

http://www.mangerbouger.fr/

Blog navigation

Latest posts