Manger lentement : Une action bénéfique contre le diabète

2368 Vues

Manger lentement aide à prévenir le diabète de type II

Depuis une dizaine d'année, les chercheurs ont établi une corrélation entre vitesse d'alimentation et diabète de type II,

diabète type II manger lentement

démontrée par de nombreuse études* (1,2,5) portant sur des populations représentatives de plusieurs milliers de personnes.

Une étude* (2) menée sur 700 personnes a notamment démontré que le risque de développer un diabète de type II est 2,5 fois plus important chez un mangeur rapide que chez un mangeur lent.

Une autre étude* (4) montre une augmentation du taux d'hémoglobine glyquée chez les mangeurs rapides.

Une 3ème étude* (3) montre chez les mangeurs rapides une baisse de l'hormone GLP1.

Cette hormone, responsable du retardement de l'absorption du glucose au niveau de l'intestin, engendre, quand elle est en baisse, une augmentation de la glycémie postprandiale (après le repas)

Cette hormone fait d'ailleurs partie des traitements complémentaires du diabète de type II (injections de Byetta ou Victoza)

Une première explication : Le Pancréas 

Lorsqu'un pic de sucre dans le sang apparaît, (notamment dû à une arrivée rapide et massive de sucre dans l'organisme), le pancréas est sollicité très fortement pour sécréter l'insuline.

Cette répétition fréquente peut, à terme, provoquer une fatigue du pancréas, qui va alors voir sa capacité à sécréter l'insuline baisser, et ainsi augmenter le risque d'apparition du diabète de type II

Deuxième explication : la mastication

Comme nous vous en avons parlé dans l'article dédiée à la mastication le cycle masticatoire joue un rôle prépondérant dans 2 phénomènes. 

  • la transformation de l'indice glycémique des aliments.
  • l’absorption du glucose

2  études* (6,7) démontrent cela.

L'exemple du riz :

  • Mastication forte : Mangé lentement avec des baguettes, indice glycémique de 68.
  • Mastication plus légère : Mangé plus rapidement à la cuillère, indice glycémique de 81.

Ceci met en avant que l'indice glycémique des aliments, et ainsi leur propension à faciliter l'apparition du diabète de type II est corrélé à la vitesse d’alimentation, et notamment de mastication.

Comment manger lentement ? La fourchette Slow Control 

Son efficacité a été démontrée pour vous aider à manger lentement, et ainsi prévenir le risque d'apparition du diabète de type II.

Acheter la fourchette intelligente

Revue scientifique sur diabète et vitesse d’alimentation 

1. Mastication et risque de diabète dans une population japonaise: une étude transversale (Japon 2013, 6927 adultes)

2. Alimentation rapide et risque de diabète de type 2: une étude cas-témoins (Lituanie 2013, 702 personnes)

3. Manger lentement augmente les réponses postprandiales de certaines hormones intestinales (Italie 2013, 18 adolescents)

4. Impact du taux d'alimentation sur l'obésité et le risque cardiovasculaire (Japon 2013, 7275 adultes > 40 ans)

5. Association entre la vitesse d'alimentation et le syndrome métabolique (Japon 2012, 2050 hommes adultes)

6. L'augmentation du nombre de cycles masticatoires = est associée à une diminution de l'appétit et à une modification des concentrations plasmatiques postprandiales d'hormones intestinales, d'insuline et de glucose (USA 2015)

7. Effets de la mastication sur l'indice glycémique du riz (Turquie 2015)

Blog navigation

Derniers articles